Trinity Shack

nah
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 As the music plays [Saphir/Helen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rainbow White

avatar

Messages : 15
Date d'inscription : 29/08/2015

MessageSujet: As the music plays [Saphir/Helen]   Mer 6 Juil - 0:50

Un, deux, trois, quatre… les gouttes de pluie tombaient lentement au dehors de la demeure. Il y avait dans l’air cette sorte de sensation de temps suspendu, comme si tout le monde était rentré chez lui le temps que les nuages se calment. A l’intérieur, Saphir était assis sur une chaise, affalé sur le bureau devant la fenêtre, attendant que quelque chose bouge à l’extérieur.

C’est bien pour ça qu’il sursauta lorsque la porte derrière lui s’ouvrit sèchement. L’aura de son maître le rassura immédiatement et il n’eut pas à se retourner pour savoir que c’était lui. C’était bientôt la dixième année qu’il le servait et il avait maintenant sa présence ancrée jusqu’à ses os, c’était même assez surprenant qu’il ne l’ait pas sentit arriver plus tôt ; il devait vraiment être perdu dans ses pensées.

“- Maître ?”

Ce dernier était toujours jeune, bientôt trente ans seulement. Il possédait une grande demeure dans le centre ville de Vienne. Bien qu’il ai toujours ses parents et qu’il soit fiancé, il ne vivait avec aucun d’eux, trop occupé dans son travail pour quitter la ville et les rejoindre. Il faisait du commerce, précisément dans quoi Saphir ne le savait pas, mais c’était clairement lié au surnaturel.

Eric lui parla donc de sa prochaine mission : il avait besoin qu’il lui ramène une fille. Pas n’importe laquelle, un démon, surnommée Helen, au service de quelqu’un d’autre… qu’il ne portait clairement pas dans son coeur. Il avait besoin que Saphir l’éloigne pour assouvir un autre plan beaucoup plus complexe qu’il ne lui expliqua pas. Le démon sourit à son maître et lui dit qu’il n’y avait pas de problème. Il s’en chargerait rapidement.

Les renseignement nécessaires acquis, et le soleil revenu, il parti à l’atelier du maître ciblé. C’était un musicien classique, principalement violoncelliste. Parfait, le pouvoir de Saphir allait lui être utile dans cette mission là. Sonnant à l’atelier vers 15H, il fût accueilli par un homme grand et assez austère. Il avait l’air encore jeune, mais avait clairement trop froncé les sourcils dans sa vie. Saphir lui sourit, ayant mis sa plus élégante chemise il avait tout l’air d’un jeune homme distingué.

“- Monsieur, je m’excuse de vous déranger. Je me présente, je m’appelle Saphir Delacroix et j’ai beaucoup entendu parler de vous. J’apprends le violoncelle et je me demandais si, dans votre bonté, vous accepteriez de me prendre comme apprenti ou au moins de me laisser assister à une de vos séances. Je m’excuse si cela parait trop demander et prétentieux, mais mon professeur de musique m’a toujours dit “qui ne tente rien n’obtiens rien”.”

Le musicien le dévisagea, probablement surpris de sa venue. Il ne devait pas avoir des propositions comme celles là tous les jours, et Saphir comptait sur ça pour la réussite de son infiltration. Il fini par lui dire d’entrer, doutant toujours de ce qu’il allait faire de cet enfant.

Le démon entra et découvrit un atelier assez grand, rempli d’instruments et de partitions. Il se concentra pour sentir la présence de l’autre démon. Elle était là.... mais pas dans la pièce. Pas encore.

“- Tu peux t’asseoir ici. Ne me dérange pas, et ne touche à rien. Nous verrons plus tard si tu es à la hauteur de mon talent.”

Saphir acquiesça et s’assit là où il lui avait indiqué. Cet homme ne doutait de rien… tant mieux, il ne serait que plus facilement manipulable. Il ne savait pas ce qu’Eric lui voulait, mais il ne devrait pas avoir trop de mal à l’obtenir. Le musicien commença à jouer, et c’était sans aucun doute un très bon violoncelliste, il devait avoir des années de pratique derrière lui. Mais il s’arrêta rapidement. Il semblait impatient, et fini par parler.

“- Ma scribe est partie faire du café. … HELEN ! Tu en met du temps !”

Le démon sourit, assit sur son tabouret, se balançant légèrement, il n’était pas peu fier de sa trouvaille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Laine Rouge

avatar

Messages : 65
Date d'inscription : 26/08/2015

MessageSujet: Re: As the music plays [Saphir/Helen]   Mer 6 Juil - 10:25

Elle s'ébouillanta une deuxième fois lorsqu'elle entendit son maître crier son nom. Heureusement, elle n'avait pas tout renversé cette fois. Il en restait assez pour le moment, et s'il en voulait une autre tasse, elle en referait. C'était sa faute si elle avait mis autant de temps, ça lui apprendrait à être plus attentionnée et à prendre soin de ce qu'elle faisait. Ses gestes n'avaient jamais étés très précis, et elle savait pourtant qu'elle devait s'appliquer. Mais comme la tête de linotte qu'elle était, elle oubliait. Devoir refaire du café était une punition somme toute légère pour cet oubli.
Elle reposa la cafetière et épongea les dégâts avec un sopalin, replia le haut du sachet, le remit à sa place sur l'étagère, et s'autorisa à nettoyer le percolateur à l'eau froide, ce qui soulagea sa main malmenée par la chaleur cuisante de l'autre liquide. Cette fois elle s'appliqua, ses gestes étaient précis et élégants. Son maître aurait de loin préféré la voir maintenant que quelques minutes avant, quand elle se dépêchait de finir pour retourner au reste de ses tâches. Mais cela prenait plus de temps. On ne pouvait pas tout avoir... Il lui manquait de l'entraînement pour satisfaire le démoniste, qui parfois perdait patience. ... Qui, régulièrement, perdait patience.

Elle disposa le service à café en porcelaine blanche sur le plateau, et l'apporta dans le salon. Son maître avait recommencé à jouer. Juste avant de franchir la porte, elle ne put s'empêcher de s'arrêter, oh, juste une seconde, et de fermer les yeux pour écouter. Ce n'était pas le plus virtuose des violoncellistes qu'elle avait jamais entendu, mais ils avaient chacun leur sensibilité avec l'instrument, et elle aimait les accords un peu rêches qu'il plaquait parfois sur les cordes. On sentait à travers sa musique son intransigeance envers lui-même et le monde qui l'entourait, mais aussi sa maîtrise, et au fond, si on écoutait bien, sa passion pour son art, même si elle ne se manifestait pas comme un romantique l'aurait souhaité par une fougue qui emportait tout sur son passage, mais plutôt par un travail acharné et une insatisfaction éternelle.

Elle se reprit. Son travail, à elle, n'était pas de juger de la qualité de l'artiste mais de le servir. Elle franchit la porte, et s'arrêta net en voyant, ou plutôt, en sentait l'aura du démon qui était perché sur un tabouret. Elle lui lança un regard paniqué.

"Ah, te voici enfin ! Je ne te demanderai pas ce qui t'a pris si longtemps, mais ne traînasse pas la prochaine fois."

"Maî... Monsieur ?"

L'un des ordres qu'il lui avait donnés étaient de l'avertir si elle repérait un élément surnaturel, quel qu'il soit, sans que des personnes n'étant pas encore dans le secret puissent l'entendre. Clairement cette restriction n'avait pas lieu d'être ici.

"Ne m'interromps pas ! Tu peux poser le plateau sur la table."

Elle referma la bouche, l'air un peu sot. Le nouveau ordre primait sur celui qu'il lui avait donné lorsqu'il l'avait invoquée, et par ailleurs, il semblait déjà agité, et elle ne voulait pas risquer sa colère. Elle savait que c'était lâche, un autre point sur lequel elle devait travailler depuis une éternité.
Un autre était sa tendance à l'angoisse.
Elle tourna son regard vers le démon sur le tabouret, l'air d'une biche prise dans les phares d'une voiture et prête à détaler un instant trop tard pour éviter la collision.
D'un pas hésitant, elle alla jusqu'à la table, transféra le plateau sur une main pour pousser de l'autre une pile de feuillets, et le posa délicatement. Elle se retrouvait à présent avec un projet de sonate à la main dont elle ne savait pas quoi faire. Il ne restait pas de place sur la table, et elle savait que son maître s'impatienterait si elle lui demandait où le ranger. Elle l'abandonna à la surface d'une autre oeuvre. Elle se ferait gronder, mais les cris viendraient plus tard.

Elle se retourna vers la pièce, joignant les mains dans le dos, prête à suivre les prochaines directives que le maestro daignerait lui donner.

[Héli bouffe mon soutif alors j'ai la flemme de mettre les dialogues en couleurs. *excuse foireuse du jour*]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
As the music plays [Saphir/Helen]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Hello! pop’n music
» Music "Ico- You were there" De Mushroom Samba
» Music genre manga
» Music Gungun!
» [video music ]Metal Gear Solid Theme - LBP

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Trinity Shack :: RP :: Fatras fantastique :: Bartiméus inspired-
Sauter vers: